rapport-gaspillage-alimentaire copieC’est à l’unanimité que la proposition de loi que j’ai présentée contre le gaspillage alimentaire a été adoptée mercredi soir à l’Assemblée nationale.

Avec ce texte, la France devient pionnière en Europe.

En pleine COP21, alors que le gaspillage alimentaire est, au plan mondial, l’équivalent du 3ème émetteur de gazà effet de serre après les USA et la Chine, les députés, tous bords ensemble, établissent des règles claires pour combattre efficacement le gaspillage.

Cette loi établit une hiérarchie des actions à mettre en place pour éviter de jeter de la nourriture : prévention du gaspillage, puis don ou transformation pour la consommation humaine, puis valorisation pour l’alimentation animale et enfin compost ou valorisation énergétique.

Les grandes surfaces ne pourront plus jeter ou détruire, par « javellisation », des denrées consommables qui pourraient être données ou valorisées autrement. Les grandes surfaces de plus de 400 mètres carrés devront donc passer convention avec une ou plusieurs associations de solidarité pour donner les invendus consommables qui finissent aujourd’hui à la poubelle.

La lutte contre le gaspillage sera également inscrite dans les parcours scolaires, tant l’éducation est fondamentale pour changer les comportements. Elle pourra aussi être mise en œuvre dans le cadre de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Consommateurs, collectivités territoriales, cantines scolaires, hôpitaux, restaurateurs, entreprises, agriculteurs, industriels : chacun peut agir contre le gaspillage alimentaire et cette loi est là pour nous y aider.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone